Welcome to Delicate template
Header
Just another WordPress site
Header

Vacances en famille

mars 12th, 2015 | Posted by calvet in Voyages - (1 Comments)

Préparer son départ, c’est choisir sa destination mais aussi sa formule. Hôtel-club, paquebot de croisière ou plus simplement pénichette, c’est le moment de réserver.

vacances

Les vacances de Pâques à peine achevées, il sera déjà temps de penser aux congés d’été. Où emmener sa petite (ou grande) famille? Au soleil, le plus souvent, en France, au bord de la mer ou à la montagne. Sur les rivières et canaux d’Europe aussi. A l’autre bout du monde, pour un peu plus d’aventure. Mais, pour que les vacances soient complètes, la destination ne suffit pas. Parents et enfants doivent tous trouver détente et plaisir. Le choix de la formule est ainsi déterminant dans la réussite du séjour. Les hôtels-clubs s’adressent à ceux qui préfèrent border leur séjour, en France et à l’étranger. A ceux, aussi, dont les enfants veulent pratiquer des sports en série, bien encadrés, pendant que les parents vaquent à d’autres occupations. La formule est dupliquée sur l’eau, du moins sur certains paquebots, avec des tarifs enfants défiant toute concurrence. Toujours au rythme de l’eau, les voyages en pénichette permettent à la famille de se retrouver sans stress avec, à la clé, la découverte de la campagne française ou d’Europe.

 

Une journée au club.
Certains sont tentés de s’en moquer. Prestations au rabais, animations ringardes, décor tape-à-l’œil, bulle d’artifices indifférente à leur environnement, disent-ils… Vu de l’intérieur, l’avis change. Les habitués ne tarissent pas d’éloges. L’hôtel-club réserve, il est vrai, ses séductions à qui s’y installe. Et elles sont nombreuses.

A mille lieues de l’auberge locale qui fait l’étape du voyage découverte, l’hôtel-club est entièrement conçu pour des vacances précisément formatées. Première donne: le soleil, la plage et le culte des vacances insouciantes. Un environnement clos, gage de sécurité. Deuxième exigence, chacun doit y trouver les activités qu’il attend: les plus jeunes sont accueillis selon leur âge dans des structures adaptées, veillées par des animateurs spécialisés, pendant que leurs parents optent pour une ribambelle d’activités, du tennis à la pétanque en passant par la planche à voile, la plongée ou la randonnée. Il est même possible de succomber à une grave crise de paresse, piscine, sieste et plage, sans que quiconque trouve à y redire. La tribu n’en a que plus de plaisir à se retrouver chaque soir autour de la table.

Troisième donne, une convivialité de tous les instants. Le maillot de bain fait oublier les retenues habituelles, le tutoiement se révèle aussi naturel que le partage du repas avec les voisins de plage et les équipes d’animation veillent à faire tomber les barrières. Quatrième argument, il est essentiel, des tarifs tout compris, vols depuis la France, transferts, hébergement, demi-pension, accès à toutes les réjouissances du lieu, etc. Les moins de 12 ans qui partagent la chambre de leurs parents bénéficient en outre de tarifs sensiblement réduits (entre 20 et 30 %). Évidemment, l’argument joue moins lorsqu’on part avec deux enfants ou en compagnie d’adolescents. Une deuxième chambre s’impose pour garantir aux uns comme aux autres l’indépendance sans laquelle les vacances ne seraient pas tout à fait réussies.

Pour illustrer la grille tarifaire, il faut retenir une base d’environ 400 à 600 € (selon le standing de la maison) par personne pour une semaine aux dates les moins recherchées du printemps ou de l’arrière-saison. Et doubler la mise durant les vacances scolaires d’été. Résultat: les familles adorent et plébiscitent la formule. D’autant qu’elle progresse sans cesse, ajoutant ici une école du cirque, là-bas des stages informatiques ou des initiations au golf pour mini-joueurs, sans négliger la présence ponctuelle de champions auprès des vacanciers. Multipliant aussi les formules «tout inclus» dont le tarif comprend les boissons non alcoolisées servies à volonté ou les en-cas généreusement distribués. Offrant enfin de plus en plus souvent la possibilité de dîner en tête-à-tête ou d’organiser des excursions privées.

Avec les premières douceurs du printemps, le bassin méditerranéen tient sa revanche sur les îles des Caraïbes, reines de l’hiver: proximité, tarifs adaptés pratiquement chaque semaine à la fréquentation, décor épatant de bleu et de blanc… Une dizaine d’enseignes rivalisent alors, du Maroc à la Turquie, en passant par l’Espagne, les Baléares, la Croatie, la Grèce ou la Tunisie.

MedLogLe Club Med d’abord, initiateur du genre. Plus de vingt villages semés tout autour de la Grande Bleue mettent en avant la diversité des styles, donc des tarifs, les buffets généreux et une animation sans faille. Rares sont les sports qui ne se pratiquent pas au Club… Les Paladiens (treize adresses en Méditerranée, Corse et Égypte comprises) rassemblent les habitués de Nouvelles Frontières, devenus parents cools, toujours adeptes de vacances sans façons. Fram et ses Framissima (dix-huit adresses dont trois en Tunisie, autant au Maroc et aux Baléares) jouent la carte d’une organisation impeccable et d’une atmosphère bleu-blanc-rouge définitivement rassurante.

Les quinze Eldorador de Jet tours (cinq sont installés en Tunisie) misent sur la diversité des activités. Ils sont les promoteurs de la formule «Ici, tout est proposé, rien n’est imposé». Leur standing est désormais tiré vers le haut. Ce dernier argument vaut tout autant pour les six Coralia clubs de la région. Ces établissements loisirs du groupe Accor sont, entre autres, commercialisés par TUI. De leur côté, les dix Lookéa méditerranéens de Look Voyages misent sur la francophonie et les prix légers, un argument auquel les familles nombreuses sont évidemment sensibles.

Enfin, les clubs Sangho, également adeptes des tarifs serrés, rayonnent dans le Sud tunisien, leur berceau, ainsi qu’au Maroc. Quant aux clubs Festival, l’apanage de Pacha Tours, ils ravissent ceux qui choisissent l’agrément des stations balnéaires turques. Tout comme les clubs Marmara, émanation d’un autre tour-opérateur, grand spécialiste de la Turquie.

Quel que soit le club, le programme est le même. La journée commence par le petit déjeuner. Puis, à partir de 10 heures, c’est chacun son emploi du temps. Destination le baby-club pour les moins de 4 ans. Ces structures n’existent pas partout, mais se multiplient d’année en année. Tant mieux. Ou bien cap sur le mini-club pour les 4-8 ans. Les puéricultrices maison multiplient jeux et activités d’éveil. Le club junior est ouvert aux 8-12 ans. Sports à la carte, balades tous ensemble, boums d’après-midi, théâtre… les éducateurs ne manquent jamais d’idées. Tout comme ceux qui s’occupent des clubs adolescents, les 13-18 ans, qui se défoulent en régatant, en marchant, en jouant au foot ou au basket. Les activités durent jusqu’à 17 ou 18 heures.

De leur côté, mamans et papas composent leur propre programme. Farniente, tennis, initiation à la langue du pays, loto, shopping, massage et soins de beauté, salle de remise en forme… Sachant qu’il est toujours possible de rompre cet ordonnancement pour faire une excursion en famille. Sachant aussi que tout le monde se retrouve à l’heure du dîner pour raconter les aventures de la journée. Le night-club invite enfin les plus courageux à conclure, tout en gardant la mesure…